JEU DE SOCIÉTÉ

Un nouvel accrochage sur le thème de l’art, de l’architecture et de l’histoire.

L’ouverture et la sensibilisation à l’art et à la culture, à travers la constitution d’une collection, font partie des moyens efficaces qu’une entreprise met en place pour la protection et l’expansion de sa fibre sociale. À travers une approche aussi bien ludique que pédagogique, l’exposition Jeu de Société a été conçue et réalisée pour l’ensemble des collaborateurs du groupe Société Générale. Fruit d’un travail d’équipe, elle fait dialoguer, pour la première fois, la Collection et les fonds conservés au service des Archives historiques. De cette rencontre, le contexte artistique dans lequel s’inscrivent ces œuvres s’élargit pour devenir aussi politique que social.

Jeu de Société nourrit l’ambition d’affranchir l’œuvre d’art de son simple statut d’objet d’embellissement pour lui permettre de s’enrichir de nouvelles significations et valeurs. En mai, les collaborateurs ont été invités à participer à un quiz en ligne afin de les sensibiliser en amont au projet et dont les réponses se matérialisent dans l’accrochage.

Affranchi d’une thématique dominante, Jeu de Société s’organise autour de trois sections principales : Art, Architecture et Histoire. L’objectif étant de favoriser les échanges, l’exposition invite les collaborateurs de la Société Générale à s’interroger et à découvrir les liens entre leur collection et leur histoire.

Pour cette nouvelle exposition, le Mécénat artistique a fait appel à un collectif de curateurs. Jeu de Société a été organisé sous le commissariat de Claudia Buizza, Pietro Della Giustina et Jacques Heinrich Toussaint.

Section 1 – Histoire

Au premier étage des tours, côté Alicante, l’exposition s’ouvre avec la section Histoire.

Choisis en fonction de leurs références visuelles, esthétiques et thématiques, les affiches, objets et photographies historiques apparaissent ici en résonance avec les œuvres de la Collection. La défense des droits de la femme, la protection de la famille, l’engagement en Afrique, le soutien au développement durable, témoignent de l’intérêt de la banque pour les questions sociales, tant en France qu’à l’international. Depuis les années 1980, les actions de mécénat culturel et artistique, ainsi que celles du sponsoring sportif, connaissent un développement sans précédent.

L’Incipit de l’exposition est consacré à l’artiste Noël Pasquier, sollicité par Société Générale pour réaliser son premier logo en 1968. On découvre ensuite des affiches du Festival d’Automne, du XV de France, ainsi que des photographies d’Édouard Levé et une brochure présentant le pavillon de la banque installé lors de l’Exposition universelle de 1900 à Paris. On peut voir également des photographies des artistes Philippe Ramette, Merri Jolivet, Pierre Alechinsky qui célèbrent la ville lumière, en regard de cartes postales de la Belle Époque représentant d’anciennes agences parisiennes.

Section 2 – Art

La section Art associe des œuvres visibles dans les espaces habituels d’exposition à des pièces maîtresses de la Collection conçues in situ et réparties sur différents sites du siège de Société Générale. Des artistes majeurs de la scène française des années 1950 sont ici mis l’honneur, tels que François Morellet, Vera Molnar, Pierre Soulages, mais aussi Claude Viallat, Jean-Pierre Pincemin, Bernard Pagès (groupe Support-Surface) et Olivier Mosset (BMPT). Pour illustrer la thématique, l’accrochage s’enrichit de réalisations d’artistes contemporains d’envergure dont la carrière a été récemment consacrée par l’obtention du prix Marcel Duchamp : Kader Attia, Laurent Grasso, Mathieu Mercier, Julien Prévieux.

Ci-dessous les cinq œuvres in situ intégrées dans le parcours de Jeu de Société :

Thomas Carr, Seed, Helix, Miroir d’eau (hall d’accueil, agora, Tours Société Générale)

Gottfried Honneger, 2+2=5 (agora, mezzanine, Tours Société Générale)

Felice Varini, Ellipses plaine/vide, rouge/bleu n°1 (9e étage, Tours Société Générale)

Katharina Grosse, Untitled (2e étage, foyer de l’auditorium, Tour Granite)

Jean-Michel Othoniel, Nœud grec (hall d’accueil, immeuble Basalte)

Section 3 – Architecture

La dernière section est dédiée à la thématique de l’Architecture. L’histoire de Société Générale est riche de collaborations avec des architectes et des designers qui ont accompagné, de la construction de succursales à la réalisation d’intérieurs, l’essor de son parc immobilier. À partir d’images de l’agence centrale, véritable palais bancaire achevé en 1912 selon la pratique urbanistique du façadisme, on découvre le mobilier conçu par Jean Prouvé, destiné entre autres aux agences de Douai, d’Abidjan (Côte-d’Ivoire) et de Yaoundé (Cameroun).

Un panoramique autour du développement des chantiers des sites de La Défense et des immeubles de Val-de-Fontenay répond à deux œuvres de la Collection : un détail de la façade de la Tour Ariane à La Défense, pris par l’artiste Ola Kolehmainen, et une photographie de la Tour Granite en construction par l’artiste Stéphane Couturier.

Leave a Reply